Les dimanches oubapiens de Phylacterium – 3

Résumé des épisodes précédents : pendant l’été, Mr Petch, sur son blog Phylacterium, réalise quelques exercices oubapiens…

Fulgence, l’empêcheur d’oubaper en rond – Votre dernière trouvaille était sacrément ardue… J’ai eu beau chercher dans tous les albums comiques que je connais (Gaston Lagaffe, Boule et Bill, Lucky Luke, Astérix…), je n’ai rien trouvé qui parle de chipolatas et de pain. Mais bon, je m’en suis payé une bonne tranche, au moins !

Mr Petch –
Content de voir que mes jeux oubapiens finissent par vous amuser !

Fulgence – Alors, vous me la dites, maintenant, la solution de la semaine dernière ? Même avec l’indice de votre satané camarade de jeu dans les commentaires, je n’ai pas eu l’ombre d’une piste !

Mr Petch – Il fallait chercher plus loin que vos classiques franco-belges, mon bon Fulgence ! Il s’agissait d’un extrait de dialogue de l’album Plageman, le deux, de Guillaume Bouzard, publié chez 6 pieds sous terre en 2000. Plageman, l’homme-plage, est un vaillant super-héros balnéaire crée dans la revue Jade dans les années 1990… Votre vie doit être bien triste, sans Plageman…

Fulgence – Pas de condescendance, s’il vous plait ! Je n’aime pas bien quand vous prenez votre ton professoral…

Fulgence – Bon, et le prochain, c’est quoi, alors ?

Mr Petch – J’étais sûr que vous prendriez goût à mes hybridations oubapiennes ! Attention, voilà le bébé. Cliquez dessus puis zoomez pour mieux lire.

Hybridation à partir de la planche 14 de Watchmen, sur un dessin de Dave Gibbons (scénario d'Alan Moore, DC comics, 1986)

Fulgence – Je connais ça… C’est un truc américain, non ?

Mr Petch – En partie, oui, c’est une planche de Watchmen, d’Alan Moore et Dave Gibbons. Moore est anglais et imagine en 1986, pour l’éditeur traditionnel DC comics, une histoire de super-héros qui bouleverse les codes du genre. Il annonce, avec Batman, the Dark Knight de Frank Miller et le Sandman de Neil Gaiman quelques années plus tard, le renouveau du comic book à la fin des années 1980. Un scénario touffu, un dessin précis, des cadrages spectaculaires… Watchmen est une oeuvre extrêmement dense et prenante avec une galerie de super-héros aux personnalités extrêmement complexes. La scène choisie se situe au début de l’album et on y voit le mystérieux Rorschach, super-héros sombre et dérangé écrire dans son journal intime.

Fulgence – Je ne comprends rien à ce qu’il écrit…

Mr Petch – Evidemment ! C’est encore une hybridation !

Fulgence – Ah oui, où avais-je la tête ? Ne me dites rien, je crois avoir deviné de quel album il s’agit…

Publicités
Published in: on 15 août 2010 at 08:33  Laisser un commentaire  

The URI to TrackBack this entry is: https://phylacterium.wordpress.com/2010/08/15/les-dimanches-oubapiens-de-phylacterium-3/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :